La cure gourmande : pour retrouver des saveurs enfouies

0

Créé en 1989, le réseau La Cure Gourmande ne s’est lancé en franchise en France qu’en 2014, cela pour ne pas risquer de perdre la maîtrise de l’esprit de la marque. La première boutique franchisée avait cependant vu le jour en Belgique en 2005.

L’enseigne confectionne et commercialise un grand choix de chocolats, biscuits et bonbons et renvoie une image de tradition et de savoir-faire grâce notamment au décor délicieusement rétro de ses boutiques et à ses conditionnements particulièrement travaillés.

Des noms parfois oubliés remis au goût du jour

Le concept de l’enseigne est simple : proposer à sa clientèle des confiseries traditionnelles et parfois oubliées, telles que les navettes, les choupettes, les calissons, les olives au chocolat ou les mistrals gagnants, entre autres. La première boutique a ouvert ses portes en 1989 à Balaruc-les-Bains, dans l’Hérault et la marque compte aujourd’hui des points de vente à Marseille, Avignon, Nîmes ou Carcassonne.
Le décor des boutiques est caractérisé par son style Belle Époque et le client peut faire son choix parmi une multitude de références, toutes plus savoureuses les unes que les autres. Les produits sont de plus présentés dans des conditionnements dont les décors à l’ancienne participent grandement au succès de l’enseigne.

Un réseau en plein essorRayon La Cure Gourmande

La gamme de produits commercialisée par La Cure Gourmande est fabriquée en Languedoc-Roussillon. Une unité de production a d’ailleurs été créée à Sète.
La marque est désormais présente dans le sud de la France et dans plusieurs pays européens comme la Belgique, l’Allemagne et l’Espagne. Elle compte également des implantations à New York, au Moyen Orient ou dans les Emirats.
Des créations de magasins sont en outre prévues en Alsace-Lorraine, ainsi qu’à l’étranger, notamment au Canada, au Japon, en Italie, au Royaume-Uni et en Norvège, l’objectif étant d’ouvrir une vingtaine de boutiques par an. Le nombre de magasins pourrait ainsi être multiplié par deux, voire plus.
Les nouvelles boutiques seront plus spacieuses (entre 120 et 250 m² contre 100 à 150 m² à l’heure actuelle) et la gamme de produits va se développer afin de gagner encore en qualité et en originalité.

Share.

About Author

Laisser un commentaire